Tourisme Cap Bon

Demande

Confirmation

Payement

Concentré de Tunisie, aux arômes d’orange, aux couleurs méditerranéennes et aux arrêts réputées, le Cap Bon est une région emblématique de la Tunisie.

Ses villes de Nabeul et Hammamet figurent sur les séjours et itinéraires incontournables du pays.

Le Cap Bon a rencontré, au cours de la haute vieillerie, trois agresses arrivant d’Italie. D’abord, celle d’Agathocle de Syracuse au 4ème siècle A.JC. ; ensuite, un demi-siècle plus tard, celle du Romain Regulus lors de la première guerre punique ; enfin, en 148 avant J.-C., lorsque la presqu’île a été conquise et annexée par Rome.

La richesse du sol, la amabilité du climat et le énergie des hommes ont fait de la endroit un jardin au-dessus de la mer : vigne, orangers, citronniers, bergamotiers, bigaradiers. Jasmin et rose. Et des cultures maraîchères. Le atmosphère, les infinis et belles plages, la tradition d’hospitalité et de civilité de la population ont de tout temps éprouvé les visiteurs comme en certifient les essieux touristiques que sont Nabeul et Hammamet à laquelle vient de s’additionner Yamine-Hammamet. Mais nombre d’autres brèves villes ou de villages tout autour ne manquent pas d’attirance.

Nabeul, chef lieu du gouvernorat du Cap Bon, a su sauvegarder les riches traditions artisanales de l’Antique Neapolis, la sérénité d’une ville à l’histoire si vieille, mais elle a su devenir une agréable station balnéaire touristique et une ville moderne, commerçante et inspirée.

On peut y repérer une Tunisie un peu plus authentique qu’ailleurs, plus tranquille et moins balade vers le tourisme. Le Cap Bon se visite facilement en une journée en voiture.

Korba

Bâtie à flanc de colline, à vingt kilomètres au nord de Nabeul, Korba offre dans son village bâtit sur un site romain des labyrinthes de ruelles, mais aussi de longues plages de sable fin et les cultures maraîchères et arboricoles de sa campagne environnante.

Kelibia

C’est le quatrième port de pêche de Tunisie. On y pratique la pêche au lamparo, qui admets à éclairer la mer avec un projecteur fixé au bateau dans le but de faire élever les poissons à la surface. Le rade de Kelibia est dominé par la magistrale construction perchée au sommet d’une éminence rocailleuse. Dès la période carthaginois un fort se tenait à cet emplacement. Abattu par les Romains, une originale fortification est érigée sous les Byzantins qui n’aura de cesse d’être accrue et remaniée par ses occupants consécutifs, notamment au XVIe siècle lorsque les Ottomans faisaient face aux offensives réitérés des Espagnols. Elle acompte un magnifique panorama qui s’ouvre du haut des remparts : par temps clair, la Sicile est visible au large. Kelibia est appréciée pour ses plages de sable blanc et son célèbre Muscat, très fruité.

El Haouaria

Tout au bout du Cap Bon se trouve El Haouaria, réputée pour le dressage des rapaces capturés dans les falaises avoisinantes, dès le mois de mars. Les faucons délogent des cailles et des perdrix puis sont bagués et desserrés. Tous les ans, au mois de juin, se détient à El Haouaria un festival de l’épervier. Dans les environs on peut fréquenter les carrières romaines de Char-el-Kebir ou le site archéologique de Kerkouane.

 

Réserver en ligne